h1

République contre Communautarisme : Christine Tasin débat avec Dieudonné

9 février 2011

A lire, ci-dessous, l’édito de Cyrano du lundi 7 février 2011 in Riposte laïque.

Débat Tasin-Dieudonné : République ou

islam, deux projets de société inconciliables

Le débat entre Christine Tasin et Dieudonné est à présent disponible. Chacun pourra voir, pendant une heure d’un débat qui a démarré lentement, avant de s’animer progressivement et de finir sur les chapeaux de roue, deux personnes capables de débattre courtoisement, presque respectueusement, avec des projets de société totalement antagoniques. C’est aussi cela le modèle de la liberté d’expression : défendre ses valeurs, ses choix de société, de vie, sans avoir recours à la menace, à l’anathème, à l’injure ou à l’agression physique.

En effet, Christine Tasin a défendu en permanence un modèle de société issu des Lumières, basé sur la République, la laïcité, la liberté de conscience, la liberté d’expression, et l’égalité hommes-femmes… tout ce que l’islam ne peut pas accepter.

Dieudonné, lui, pour une fois, a peu parlé des Juifs et du complot sioniste, même s’il n’a pu s’empêcher d’y revenir deux ou trois, (il lui faut bien préserver son fonds de commerce, et se pavaner devant ce qu’il appelle le discours révolutionnaire du Hamas… Oubliant juste de préciser que sa charte prévoit l’extermination de tous les Juifs, et la disparition d’Israël !).

Il a commencé à se dire chrétien, tout en précisant que les chrétiens et les musulmans ont des intérêts communs, et que le Christ est un prophète de l’islam.

Ensuite, il a joué le croyant tolérant, face à la méchante athéiste Christine. Il a continué sur les Lumières, qui auraient été esclavagistes et colonialistes.

Naturellement, selon lui, l’islam est une religion d’amour et de paix, la preuve, tout le monde peut devenir musulman, alors, elle n’est pas accueillante, cette religion ?

DEUX LECTURES DE L’ISLAM…

Il a continué par un numéro sur la liberté, style chacun fait ce qui veut, et les prières dans les rues, c’est beau, pas vrai, des hommes qui honorent leur Dieu dans un message de paix, les yeux vers le ciel (Christine a répondu que c’était plutôt leurs fesses qui étaient vers le ciel).

Il a enchaîné sur l’école, partisan du libre choix de l’élève : si une fille, pour des raisons religieuses (ou de prétendue pudeur, ce qui, pour l’islam est la même chose : la honte associée au corps de la femme) ne veut pas aller à la piscine, elle doit en avoir le droit, comme celui qui, en désaccord avec le contenu du cours d’histoire, qui ne correspondrait pas à sa propre histoire ou à sa conception de l’histoire doit avoir le droit de ne pas y mettre les pieds…

Evidemment, cela crève les yeux, le discours, souvent confus par ailleurs, d’un Dieudonné est d’abord totalement antagonique avec la République laïque, et bien plus proche du modèle communautariste anglo-saxon. S’appuyant sur une conception dévoyée de la liberté, il encourage les musulmans, sur le territoire français, à ne pas respecter les règles du pays, et à imposer les leurs, en refusant, par exemple, les cours qui ne seraient pas compatibles avec leur vision de la religion (sports, histoire, sciences naturelles) et en les encourageant à multiplier les prières publiques dans nos rues, au nom d’un acte d’amour à Allah le miséricordieux !

DEUX VISIONS DES PRIERES MUSULMANES ILLEGALES

Il est clair, devant ce débat, que chacun des protagonistes a un but et un public défini et que ce qui les oppose est indépassable. Christine Tasin s’adresse à tous, républicains, musulmans, hommes, femmes… pour essayer de convaincre les uns et les autres de la grandeur et de la nécessité du modèle républicain, universaliste, incompatible avec l’islam parce que seul capable de rassembler sous la bannière de la liberté et de la tolérance quand Dieudonné cherche à prouver aux seuls musulmans (et à quelques chrétiens sur les bords) qu’il est bien avec eux et que la lutte, pour lui comme pour eux, c’est la lutte contre la France, ses valeurs, son histoire, ses fondements de « République une et indivisible ». Il nous a ainsi montré le visage inquiétant du communautariste qui s’élève en juge et ose refuser le vivre ensemble au nom de ses croyances, de ses options philosophiques… Il nous a montré, que, pour lui comme pour ses pairs, il n’y a, actuellement, que deux options en France : contester les lois et les règles et refuser de les suivre et, quand les dhimmis et collabos de la République auront accepté et pris leurs desiderata comme principes, imposer l’islam, c’est-à-dire la soumission, à tous.

Publicités

19 commentaires

  1. Dieudonné, toutes les fois qu’il sort une connerie il se trouve génial !


  2. Bonjour,

    A priori, j’ai un mal fou à comprendre les gens qui préfèrent les lois liberticides de l’Islam à la démocratie, même imparfaite.
    Mais depuis quelque temps, j’ai débusqué dans la Bible, une période très pénible, qui s’est reproduite quasi à l’identique, lors de la seconde guerre mondiale.
    Je n’en ai qu’une, certes, mais ça m’amène à l’idée que des temps incompris de notre histoire se renouvellent sans arrêt, jusqu’à ce que nous l’ayons enfin mise à plat et acceptée.
    On appelle ça des atavismes culturels. Il faudrait creuser plus avant pour voir si c’est systématique ou pas.
    Car il faut bien voir que les religions nous ont menti, sur certaines périodes de notre histoire. Je peux le prouver sans conteste possible.

    Bernard


    • Je dois avouer que je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire. IL ne s’agit pas de faire le procès des religions mais de dénoncer un système, qui sous couvert de religion, veut nous imposer des règles incompatibles avec nos valeurs et nos lois.


      • Bien sûr, que le système musulman veut, sous couvert de religion, nous imposer des règles incompatibles avec nos valeurs et nos lois. Ca commence à se savoir !

        Mais avez-vous réfléchi à la cause de ce comportement, à sa source ? Il ne date pas d’hier ! Et c’est ce dont j’ai voulu parler.

        Et moi je prétends que si on enseignait la vérité sur l’origine de cette façon de faire, qui se situe 3500 ans avant la naissance de l’Islam, bien des problèmes s’évanouiraient.

        Ca ne résoudrait peut-être pas tout, mais ça aiderait énormément quand même.

        Bernard


      • Je ne crois pas que cela changerait quoi que ce soit pour ceux qui croient vraiment que Mahomet a reçu la parole divine. Pour les autres, on en a marre d’essayer de comprendre on veut juste que la barbarie n’ait pas droit de cité chez nous


  3. La voirie sert à la circulation. Aucune entrave ne peut être toléré dans son emprise, même pour des motifs de spiritualité. D’ailleurs, celle-ci n’a pour
    seul mobile que de bouffer l’Occident. Et Halla, ils n’en ont rien à foutre, sur
    le coup.


  4. Moi aussi, je ne veux plus que la barbarie aie droit de cité chez nous !
    Mais ce n’est pas avec le seul refus, même absolument utile de l’Islam, que nous arriverons à traiter l’énorme problème qu’il nous pose.
    Voyez d’ailleurs ce qui se passe en ce moment dans l’île italienne de Lampedusa, où 75 % des réfugiés tunisiens veulent rejoindre la France ; alors que certains estiment qu’en très peu de temps, il y aura 350 000 demandes supplémentaires à cause du tourisme qui ne marche plus en Tunisie, et que d’autres rêvent d’un égal soulèvement de nos banlieues !!! On ne peut pas recevoir décemment tout ce monde !
    C’est quand même l’Islam qui a créé la pauvreté dans ces pays. C’est un minimum de le reconnaître !
    Alors, mon idée est de démonter ses ressorts originaux, de les faire admettre officiellement, puis d’obliger les responsables musulmans à enseigner la vérité à leurs ouailles. Ca libèrerait ces dernières du carcan de contraintes de cette soi-disant religion, et les aiderait à changer les structures de leurs pays.
    C’est un plus que je propose, pas une contradiction de votre immense travail, que j’admire et lis régulièrement.

    Bernard


    • Je comprends, Bernard, mais je crains que vous n’ayez entrepris la tâche de Sisyphe ! Je ne vois pas comment on pourrait faire reconnaître la vérité aux responsables musulmans, ils ne peuvent pas puisuqe pour eux l’islam est la volonté de Dieu…


  5. Tout ça, je le sais et suis bien d’accord avec vous : pas d’entrave à la circulation.
    Par contre le Hallal, ils n’en ont pas rien à foutre, puisque c’est l’impôt caché, qui leur sert à financer leurs mosquées, mosquées où ils enseignent la haine de notre civilisation, et ce à nos frais !


  6. Oh que si, on peut faire reconnaître la vérité au monde entier, et en quelques années seulement !

    J’ai fait un bouquin là-dessus. Je ne l’ai pas publié jusqu’à présent parce qu’il me fait peur ; mais il se pourrait bien que je décide de le lancer un de ces jours.

    Et dans ce bouquin, il y a des histoires exploitables par le cinéma. Et le cinéma qu’on pourrait faire avec ces images serait subversif, garanti ! Non mais !! J’y ai travaillé des milliers d’heures.

    Il ne me reste plus beaucoup à faire, juste une question à la quelle je n’ai jamais pu répondre. Et à la limite je m’en fous, de cette question. Je peux d’ailleurs la mettre dans mon bouquin pour questionner des milliers puis pourquoi pas des millions de gens. Quelqu’un finira bien par trouver la bonne réponse !

    Bernard


    • Si vous voulez qu’on envoie cette question à des spécialistes de l’islam, on peu t!


  7. D’accord ! Mais attention, c’est une question sur la civilisation décrite dans la Bible, pas sur l’Islam ; mais vous comprendrez vite que ça a un rapport !
    J’ai déjà posé cette question à la bibliothèque François Mitterrand, à Paris ; mais c’est noyauté par des juifs qui répondent uniquement par des arguments religieux, alors que je cherche une réponse pratique.
    J’ai testé la Villa Médicis à Rome, mais on ne me répond pas. Pareil pour l’oncle érudit d’un copain, etc.
    Donc je l’envoie sur ton mail ? Ou ici ? Elle est assez longue.

    Bernard


    • Tu peux l’envoyer sur mon courriel si tu l’as sinon sur le formulaire de contact de ce blog.


      • J’ai envoyé cette question à ton spécialiste de l’Islam. Il m’a répondu qu’il n’était pas un spécialiste de la Bible, mais qu’il allait se renseigner.
        Et bien sûr c’est avec plaisir que je t’envoie cette question à toi aussi.

        Bernard


      • OK je vais vérifier dans mes boîtes courriel et te réponds dès que je l’ai


  8. C’est sur ta boite Yahoo.fr



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :